Bien joué, Barack !

S’il vous reste quelques vagues réminiscences de vos années sur les bancs de l’école, il y a peu de chance pour que vous ayez le souvenir d’avoir été correctement formé aux enjeux climatiques…


Climax
 
La newsletter plus chaude que le climat
Climax Vol. 23
Tout d'abord…
La COP du monde 🌍
 
Les festivités continuent à Glasgow ! Et si certains font tellement la bamboche le soir qu’ils passent leur journée à roupiller pendant les conférences, d’autres, plus énergiques, n’hésitent pas à sortir le bazooka pour dézinguer ce « festival du greenwashing » et plus largement le concept des crédits carbone. Plus discret dans la forme, Barack Obama a tenté de son côté de s'extirper un peu de sa langue de bois habituelle en balançant quelques taquets bien sentis – pour, qui sait, faire oublier ses promesses de 2009 ? Tout d’abord, il a interpellé la Chine et la Russie qui « loupent un RDV historique et ne se montrent pas à la hauteur » (« c’est une honte ! »), mais aussi ses opposants du parti Républicain « hostiles à la science climatique ». « La nature, la physique et la science se fichent du parti auquel vous appartenez ! ». Lui apparemment non. L’ancien président américain a également allumé les grandes compagnies pétrolières et leurs « pubs vertes qui passent à la télé » (dont les lobbyistes forment d’ailleurs la plus grande délégation présente à l’évènement). Bien vu, Barack !

Bien heureusement, certaines bonnes nouvelles méritent la peine qu'on s'y attarde : les accords sur la réduction des émissions de méthane, contre la déforestation, pour la sortie du charbon et la fin du financement des énergies fossiles suffiraient, s’ils sont respectés « intégralement et à temps »« à maintenir la hausse des températures mondiales à 1,8 °C d’ici 2100 ». La moins bonne nouvelle, c’est que la France a quant à elle refusé de signer l’accord sur le non-financement des industries fossiles, jouant un « double jeu » plutôt trouble… Mais pas d’inquiétude : le mot d'ordre du gouvernement est toujours « ambition et action ». Ouf !
 
En attendant, on vous propose cette semaine de découvrir :
  • Une grande enquête nationale sur le climat datant de… 1821 !
  • Comment la COP engendre des dizaines de pubs « vertes »
  • La crise climatique sur les bancs de l'école…

Sur ce, bonne lecture et à mardi prochain !