Drill baby drill

La sécheresse est sur le point de devenir la prochaine pandémie et il n’existe aucun vaccin pour la guérir… Est-il nécessaire de préciser que ce phénomène est directement lié au réchauffement climatique ? Et qu’il va s'aggraver fortement ?

 
Climax
 
La newsletter plus chaude que le climat
Climax Vol. 41
Tout d'abord…
Attention à la chute !
 
Si le climat souffre de disette médiatique, pour la biodiversité, c'est encore plus simple : personne n'en parle. Pourtant, la biodiversité, c'est la fraction vivante de notre planète, elle englobe tous les milieux naturels et toutes les formes de vie qui fonctionnent ensemble. Ici, on vous expliquait que son effondrement est le fruit pourri de l’urbanisation, de la surexploitation agricole des espèces, du réchauffement climatique, de la pollution, de la propagation d’espèces toxiques… Et le résultat est aussi vilain qu’un pou : 60 % des animaux sauvages ont disparu en 40 ans et rien qu’en France, plus de 660 espèces sont menacées. Évidemment, comme la nature est bien faite, si une espèce disparaît, c’est tout l’équilibre des écosystèmes qui s’écroule… Et, pour finir, nous avec.
 
La bonne nouvelle de la semaine, c’est que les Nations Unies se sont réunies à Genève pour une conférence en amont de la 2e partie de la COP15 sur la biodiversité prévue en Chine (COP dont, bien évidemment, tout le monde se moque). Comme lors des précédentes rencontres, le but est de mener d'intenses pourparlers afin de concrétiser, d’ici la fin de l’année, un plan mondial pour lutter contre le déclin du vivantLe projet de Convention des Nations Unies sur la diversité biologique (CDB) devrait donc fixer les objectifs à atteindre à l’horizon 2030. Au programme du freinage extrême de la « 6e extinction de masse de l’histoire » : protéger 30% des terres et des mers, éliminer les subventions nuisibles à l’environnement et restaurer un cinquième des écosystèmes. Pour des ONG comme Greenpeace ou WWF, l'un des facteurs du désintérêt médiatique et politique envers la biodiversité, c'est qu'il n'existe pas (encore ?) d'objectif commun et clair comme celui des 1,5° pour le climat… D'où l'intérêt de s'accorder rapidement sur l'horizon simple du « 30×30 » : protéger 30 % des terres et 30 % des océans d'ici 2030. Bientôt sur toutes vos pancartes de manif ?
 
Cette semaine, des articles parfaits pour piocher vos prochains slogans :
  • La Défense et ses gratte-ciel neutres en carbone
  • La crypto verte (ou pas) des miners Texans 
  • La période de sécheresse qui arrive dans nos contrées
  • Et, pour finir, une attraction 100 % fossile signée Disney
Comme toujours, on vous souhaite une excellente semaine ! Si vous avez apprécié cette édition, n'hésitez pas à la transférer ou à parler de Climax autour de vous. Et vous pouvez aussi nous écrire ici pour papoter (on adore ça !). Bonne lecture à toutes et tous 🧡