La newsletter du siècle

Les perturbateurs endocriniens peuvent altérer des fonctions de reproduction, être à l'origine de malformations des organes reproducteurs, de tumeurs, perturber le développement du système nerveux et le développement cognitif… Ça ne rigole pas du tout, donc.

 
Climax
 
La newsletter plus chaude que le climat
Climax Vol. 39
Tout d'abord…
Time to look up (jamais 2 sans 3)
 
Nous le savons, mais ça fait toujours du bien de se le répéter : la maison brûle et les politiques regardent ailleurs (sur Twitter, éventuellement). Pourtant, ce week-end, entre la marche Look Up et le Débat du Siècle organisé sur Twitch, difficile de bouder un climat gazouillant sur tous les radars. Une belle revanche après l’invisibilité médiatique aiguë de la thématique et son ridicule 2,7 % de temps de parole dans la campagne présidentielle. Faisant suite à l’Affaire du Siècle, alias la condamnation judiciaire de l’État français pour inaction climatique, le Débat du Siècle a mis les candidats en face de 22 000 spectateurs (ce qui n’est pas énorme comparé aux audiences télé, mais qui n'est pas si mal !).
 
Durant près de trois heures (vous pouvez revoir l’intégralité des échanges ici), les journalistes Paloma Moritz et Jean Massiet ont questionné les candidats présents pour l’occasion (Jadot, Pécresse, Poutou, Hidalgo et Roussel) sur leurs propositions écologiques (exclusivement). Vous vous en doutez : nos débatteurs du dimanche ont tous tenté de verdir leur parure, le contraire aurait été étonnant. Bilan de la journée : Jadot jette la foudre d’un ISF climatique sur les méga-yachts, Pécresse ne jure que par le superpouvoir de la technologie (kryptonite ? Même pas mal !) et fait de la décroissance sa nouvelle némésis, Hidalgo prêche pour une « écologie de la vie », Roussel plaide pour le « grand remplacement… des chaudières à fioul », tandis que Poutou prône la socialisation du système bancaire pour une écologie radicale, égratignant au passage ses petits camarades dont il doute de la conviction profonde : « c’est un peu fastoche de réciter ce qu’on a appris par cœur ». Bim !

De notre côté, on vous propose d'égratigner comme il se doit :
  • Amazon et sa collection « Aware »
  • Le management selon la stratégie du poulpe
  • Les candidats à la présidentielle qui n'ont jamais entendu parler de perturbateurs endocriniens
  • Et, pour finir, un petit voyage dans le passé pour (re)découvrir le petit Gaspi qui a poussé petits (et grands) à faire des économies…
On vous souhaite une excellente semaine, malgré la période difficile… Si le cœur vous en dit, vous pouvez nous écrire ici pour papoter un peu. 
Bonne lecture !