Les bouchées doubles

Des Républicains jusqu'au Parti Communiste en passant par Yannick Jadot, les prétendants à la présidentielle sont quasi tous d’accord pour mettre en place une transition écologique… compatible avec la croissance. Mais… est-ce c'est vraiment possible ?

 
Climax
 
La newsletter plus chaude que le climat
Climax Vol. 21
Tout d'abord…
La fiesta va commencer !
 
Youpi, dès le 31 octobre se tiendra à Glasgow, et ce pendant une dizaine de jours, la 26e Conférence des Parties. Ces « JO du climat » réuniront une bonne flopée de dirigeants, ministres et autres représentants officiels de gouvernements de près de 190 pays (sauf les plus pauvres), sans parler de centaines d’associations, ONG, entreprises, investisseurs… Bref, une ribambelle de gens plus importants les uns que les autres, qui vont, si on en croit les précédentes éditions, se faire un malin plaisir d’enchaîner les déclarations choc entre deux conf calls  – pour rentrer par la suite dans leur pays et attendre sagement la COP27 (ce qui ne manque d’ailleurs pas d’irriter la reine d’Angleterre !).

Coup dur pour le line-up final de l'évènement : tel PNL à Coachella, Vladimir Poutine vient d’annuler sa venue, et Xi Jinping ne devrait pas non plus honorer l'Écosse de sa présence… Heureusement, de son côté, le premier ministre indien a affirmé qu'il passera une tête. Et la France fait également partie des têtes d’affiche, Emmanuel Macron ayant pris de l’avance avec des annonces grandiloquentes balancées dès le mois d’août. De son côté, le président de la COP26 a néanmoins tenu à prévenir les participants en amont : cette édition sera « plus dure » que la précédente. Il n’hésite d’ailleurs pas, de son côté, à filer la métaphore scolaire : « c'est comme si nous étions arrivés à la fin de l'examen et qu'il restait les questions les plus difficiles, et que nous manquions de temps, l'examen se terminant dans une demi-heure, et que nous nous demandions comment répondre à cette question ». Prêts pour l’interro surprise ? La question du jour : il nous reste 10 ans pour sauver la planète, comment on fait ? Euh…

En attendant les partiels, on vous propose de réviser cette semaine :
  • Le greenwashing opéré depuis des années par Total, pardon, TotalEnergies
  • Une loi historique passée en Nouvelle-Zélande
  • Comment le Grand Nord russe profite de la crise climatique
  • Pourquoi nous utilisons le mot « transition » au lieu de parler de crise énergétique

Bonne lecture à tous, et n’hésitez pas à nous écrire pour échanger avec nous ! On vous aime.