Tartufes !

Le grand départ de la ville vers la campagne, ça fait belle lurette que des millions de Français(e)s l’ont fait ! Sauf qu’à cause du réchauffement climatique, on est en train de changer de dimension…

 
Climax
 
La newsletter plus chaude que le climat
Climax Vol. 27
Tout d'abord…
JB + kérosène = <3
 
Coucou le revoilà ! Qui ça ? JB, pardi ! Pas peu fier de faire le coq sur TikTok, le ministre des Transports Jean-Baptiste Djebbari a profité d'une interview donnée sur RTL pour recadrer le PDG de la SNCF qui a osé affirmer le 1er décembre dernier que : « Ce n’est pas le train qui est trop cher, c’est l’avion qui ne l’est pas assez ». Ni une ni deux, le ministre en Ray-Ban a enfilé son costume de maître d'école pour tailler une veste au patron du rail : « Je ne te cache pas mon étonnement de t'entendre à nouveau exprimer ta position anti-avion alors que l'État n'a jamais autant investi dans le ferroviaire ». Une première pique suivie d'une deuxième, livrée par le patron d'ADP, qui, avec son air de ne pas y toucher, a également bien savonné la planche de son rival : « jamais vous ne me verrez questionner l’artificialisation liée aux voies de chemins de fer, le glyphosate utilisé par les personnes qui entretiennent les voies de chemin de fer… ». Et paf !
 
Pourtant à l'heure où nous devons tous collectivement repenser nos déplacements, le prix des billets d'avion n'est-il pas un enjeu dont il faudrait débattre plutôt que de s'écharper à la volée ? N'y a-t-il d'ailleurs pas une forme d'indécence aux grandes braderies de l'aviation ? Démonstration avec le récent Black Friday, chez Ryanair, d'abord : un billet acheté, un billet offert ! Qui dit mieux ? Volotea, autre compagnie low cost : 100 000 billets à 1 euro… L'avion, moins cher que le RER ! Il est où le monde d'après, déjà ? 
 
Mais qu'à cela ne tienne, notre ministre « pilote et entrepreneur » compte bien faire rempart de son corps face à ces attaques frontales. Pour JB, c'est bien simple : il faut cesser tout de go « l'avion bashing ». Rappelons qu'entre deux chorés, il avait été jusqu'à proposer la Légion d’honneur aux présidents des deux aéroclubs de Poitiers dont les subventions avaient été coupées par la mairie écolo. Quand on aime, on ne compte pas, visiblement !
 
De notre côté, on vous propose de vous envoler à plein kérosène vers :
  • Le nouveau label bleu-blanc-rouge « Fabriqué en France » (mais pas tant que ça, en fait)
  • Le dilemme de l'exode urbain
  • Le géophysicien qui veut sauver le permafrost
  • Les pubs vintage (et yolo) des pétroliers dans les années 90
 
Sur ce, remettez une petite couche de laine avant de sortir, prenez soin de vous et écrivez-nous ici (on répond toujours et ça nous aide beaucoup !). Bonne lecture !